Sans Neymar et n’en déplaise à Leonardo, le PSG risque de trembler