Après deux défaites à Bernabeu contre des adversaires à sa portée (Cadiz et le Shakhtar Donetsk), le Real Madrid de Zinédine Zidane a inquiété les observateurs. La presse ibérique a indiqué la semaine passée que Zinédine Zidane avait deux matchs pour redresser la situation s’il souhaitait conserver ses fonctions sur le banc. Des rumeurs difficiles à imaginer compte tenu de ce que le technicien français a apporté au Real Madrid depuis le début de sa carrière d’entraîneur (3 Ligues des Champions, 2 titres de champion d’Espagne…).

Kroos hausse le ton pour défendre Zidane

Zidane n’a d’ailleurs pas eu besoin de deux matchs puisqu’il a donné la meilleure des réponses dès le Clasico, à Barcelone, où son plan a été gagnant. Agacé par les critiques sur le Français, Toni Kroos indique que l’ensemble du groupe a toujours adhéré au message de son entraîneur. « Nous n’avons jamais eu de doutes sur Zidane. Nous gagnons et nous perdons ensemble. Nous ne doutons pas de lui quand nous perdons. Ce serait trop facile de commencer à émettre des critiques dès que nous perdons. Ici, ça ne se passe pas comme ça« , a expliqué le champion du monde 2014, à la veille du match du Real Madrid contre le Borussia Mönchengladbach.

A lire aussi : Cet attaquant que souhaite l’OL en cas de départ de Depay